Libellés

mardi 9 mai 2017

Bijoux de Noël (2016)

Le printemps est là! Vive Noël!

Heuuu non attendez!

C'est effectivement avec un peu de retard que voici l'article concernant la réalisation des bijoux offerts à Noël.

Tous exclusivement réalisés en bois (Olivier, Érable), un seul a eu droit à une couture de cuir en bonus (malheureusement je n'ai pas encore de photo de l'objet terminé, raison réelle du retard de cet article).

Lorsque j'ai commencé à fabriquer toutes ces petites pièces, je me suis fixé un objectif: Ne pas dépasser 1h30 de travail par bijou/Cadeau. Ceci n'incluant bien entendu pas les cas où la pièce casse et que le travail doive être recommencé depuis le début.


Quand je parle de début d'ailleurs... Je pars en fait d'une bûche de bois, ou d'une chute de racine (pour l'olivier), dans laquelle je vais couper la base du bijou puis travailler en partant de là.

Des vidéos de chaque réalisations avaient été faites, et sont déjà en ligne sur ma chaine YouTube. Elles seront bien évidemment incluses dans l'article ci-dessous, en correspondance à chaque réalisation.

Toutes les réalisations ont été nourries avec de l'huile de pépin de raisin, puis de l'encaustique.
Une couche finale a parfois été appliquée avec de la térébenthine pure; afin d'ajouter de l'étanchéité et respiration au bois.

Fil de cuir 2mm servant à faire le collier des bijoux

Tous les fils des bijoux sont en cuir véritable de 2mm de diamètre. Nourris et assouplis avant offre.

Un collier Hello Kitty:

Collier Hello Kitty en OlivierCollier Hello Kitty en Olivier Collier Hello Kitty en Olivier

Réalisation simple, en olivier, avec les détails gravés dans le bois. J'ai profité de beaux dessins dans le bois pour en dessiner la tête et jouer dessus afin d'obtenir le rendu suivant.
Collier Hello Kitty en Olivier Collier Hello Kitty en Olivier


Feuille d'Olivier... en Olivier:


Petit projet très précis, et minutieux, la tige de la feuille avait cassé lors du perçage, c'est elle qui devait accueillir le fil du collier...
J'ai projeté de refaire ce bijou un jour! 
Feuille d'olivier taillée dans de l'olivier Feuille d'olivier taillée dans de l'olivier

Feuille d'olivier taillée dans de l'olivier

Feuille d'olivier taillée dans de l'olivier avec collier en cuir Feuille d'olivier taillée dans de l'olivier avec collier en cuir

Feuille d'olivier taillée dans de l'olivier avec collier en cuir

Une Marguerite, en Olivier:


Offerte à une enfant, très heureuse du cadeau, j'ai pourtant malgré les apparences eu du mal à réaliser ce bijoux, en effet une première pièce à éclatée lorsque j'avais quasiment complété la réalisation; et ai donc du reprendre le travail.
De plus sur le second bijoux réalisé, le bois était tellement fin qu'un pétale avait éclaté lors du perçage du passant pour le fil du collier.
J'ai alors entrepris de reprendre la forme, quitte à avoir un pétale à peine plus petit que ses confrères.
Base de bois pour taille d'une marguerite en olivier

Des pendentifs "The Witcher", en Érable:


Deux réalisations, pour un couple d'ami, qui sont mushers de passion.
Rondin de bois pour fabrication d'un pendentif du WitcherRondin de bois pour fabrication d'un pendentif du Witcher
Le symbole du loup leur allait du coup plutôt bien!
Pas de difficulté particulière quand à la réalisation de ces bijoux; respecter le pendentif de base était important, rendre les deux bijoux différents aussi.
Pendentif inspiré de l'univers du Witcher, en boisPendentif inspiré de l'univers du Witcher, en bois
Je me suis du coup amusé à jouer sur les nœuds et couleurs du bois afin de donner des "regards" différents aux Loups en fonction de l'orientation qui leur est donnée.

Pendentif inspiré de l'univers du Witcher, en boisPendentif inspiré de l'univers du Witcher, en bois


Pendentif inspiré de l'univers du Witcher, en bois

Un pendentif "Pour la Horde" (Warcraft):

Réalisé dans un bois inconnu, très précis, et difficile à réaliser, il m'avait fallu beaucoup de patience et de tentatives pour découper la bûche de bois en bonus.
Au final le bijoux à une patte en moins par rapport au logo officiel. Mais c'est ce qui le rend unique aussi (la faute à un bois mité pile à l'endroit d'une des pattes, qui n'a du coup pas tenu le travail complet... Le morceau est tombé tout à la fin de la création).
Pendentif représentant la Horde "Pour la Horde", de l'univers Warcraft


Un Collier Chamanique (Olivier et Cuir):

Réalisation créative, mélangeant du bois et du cuir cousu dedans.
L'idée était de rappeler un esprit un peu ancien, un peu traditionnel dans la conception de cette pièce.
Collier chamanique en olivier, percé et cuir couru main dessus. Une pierre aurait pu être incrustée aussi.Collier chamanique en olivier, percé et cuir couru main dessus. Une pierre aurait pu être incrustée aussi.
J'avais pensé inclure une pierre dans l'ensemble, mais cela faisait trop lourd en regard du poids du bois lui-même.
Collier chamanique en olivier, percé et cuir couru main dessus. Une pierre aurait pu être incrustée aussi.
Il s'agit bien là du fameux bijoux dont je n'ai pas d'image une fois terminé. Il vous faudra donc vous contenter de voir les différents essais et la vidéo.
Collier chamanique en olivier, percé, visuels avant couture du cuir. Collier chamanique en olivier, percé, visuels avant couture du cuir. Collier chamanique en olivier, percé, visuels avant couture du cuir.



Voilà! Voilà! Il s'agissait donc des différentes créations réalisées pour Noël 2016.
Il n'y avait pas de demande particulière, pas d'attente, juste mon esprit pas si tordu pour une fois.

Et vous! Qu'aimeriez-vous voir réalisé en bijou en bois (ou cuir?)
Faites-moi part de vos idées en commentaires, cela m'inspirera sûrement pour des projets futurs, et pourquoi pas, peut-être gagner une de ces futures créations!

mardi 2 mai 2017

Singer 29k71

Domptage d'une machine à coudre pas commune!



Enfin! Presque une année après achat voilà que j'ai enfin eu la possibilité d'apprendre à utiliser (ou plutôt dompter) ma machine à coudre!
Pour la petite histoire, il s'agit d'une Singer de série 29k modèle 71. Fabriquée en 1964 dans l'usine Écossaise de la marque.
Il s'agit d'une machine entièrement manuelle, non motorisée donc (sa table est d'origine aussi); entièrement réalisée en fonte et acier inoxydable, cela s'en ressent au niveau du poids.



Elle a coulé d'heureuses années dans une usine de conception d'articles en cuir; puis se retrouva chez un cordonnier indépendant, pour enfin finir chez un grand Amateur du cuir.
Tout cela avant que je n'en fasse l'acquisition. Encore en état de fonctionnement lors de l'achat, il m'a tout de même fallu bien la nettoyer, et en rénover quelques parties.

Ajoutons à cela que j'ai remis en état les améliorations apportées par le précédent propriétaire: à savoir un porte bobine multiple (jusqu'à 4 en même temps! Pratique pour ne pas démonter une bobine lors de l'usage de plusieurs points de couleurs à la suite par exemple.)

Après, avouons-le, je la savais en état de fonction correct, voir même plus que correct. Essayée rapidement avant achat tout allait bien.

Ors suite au transport, démontage, remontage etc... Il m'a bien fallu 4h pour comprendre et maîtriser toute la mécanique permettant d'ajuster les tensions des fils, les automatismes à avoir pour l'utiliser ainsi que les différents points pouvant poser soucis lors de la couture.


Plusieurs matériaux ont été utilisés, lors de mes échecs continuels pendant ces 4h. Rien ne fonctionnait, tout m'énervait, jusqu'à ce que je comprenne... L'aiguille était montée dans un sens non fonctionnel!

Soit, je passe à table, tourne l'aiguille et retente... Que nenni! Le fil se déchire tous les 3 points!
Pas de problème, j'ai lu quelque part sur un forum que c'était parce que l'aiguille était tournée dans le mauvais sens (au niveau du chas) j'entreprends donc de la tourner, et là... Un miracle se produisit.

J'ai effectivement réussi à avoir un bourrage de fil dans la canette! Bon en réalité c'était parce que le fil principal était terminé et donc plus de tension, donc tout c'est "cousu" dans la canette; pas de soucis, je coupe, je change de bobine, en prends du coup une bonne, et là! Enfin! Là, sous mes yeux heureux, mes mains ébahies (ou était-ce (l'inverse) ), j'arrivais enfin à coudre du cuir!


Ni une ni deux j'attrape un morceau de jean, je teste, je couds un ovale; aucun problème non plus.


Heureux, me voilà enfin en possession d'une machine à coudre à l'ancienne, totalement manuelle, malléable au niveau des réglages et assez rapide pour coudre des pièces, même en utilisation manuelle.

La prochaine étape lorsque j'aurais de la place dans mon atelier, sera de ramener la table, afin de pouvoir utiliser les pieds pour coudre et maîtriser totalement la pièce à coudre, de mes deux mains valides!

Quelques informations techniques:
> Largeur de point entre 5 et 0.5mm
> Hauteur de couture maximale 20mm de matériaux rigide (cuir); je n'ai pas pu tester plus, mon cuir de test était trop difficile à tenir passé cette épaisseur approximative!!
> rapidité de couture en 5mm: très rapide si l'on tourne la manivelle vite (comment cela je ne suis pas précis! moins de 30secondes pour réaliser la couture ovale visible plus haut en tout cas et encore: en hésitant! )
>diamètre maximal de fil entre 2mm (fil en cuir) et 3mm (fil en coton); Cela me parait tout bonnement énorme!! (je ne parle que de fils testés par moi-même attention)
>Courroie en double couplage (3 vitesses possibles en somme)
>Tension de fil continue ou variable au choix sans sortir le fil de la machine!

Si vous avez plus de questions concernant les informations techniques, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaire! Je mettrai l'article à jour.

lundi 6 février 2017

Cuir: Poignées de vélo

Poignées de vélo

Article présentant la réalisation de mes nouvelles poignées de vélo.

Entièrement réalisées à la main et en cuir.


Pourquoi avoir entrepris un tel projet? Pour une raison toute simple et idiote: Lors d'une sortie VTT avec une amie, lui ayant prêté mon vélo secondaire, nous avons eu la mauvaise surprise de voir les poignées (en caoutchouc classique donc) totalement cuites et se déchirer à vue d’œil.

Bien exaspéré par la chose elles ont été coupées et jetées à peine rentré de notre balade.
Tout cela était il y a environ un an.
Depuis je roulais sans poignées spéciales sur le vélo, dur! dur! je vous l'avoue, le confort manquant cruellement à l'appel en ces cas.

C'est alors que je me suis dit (après avoir recherché de nouveaux modèles de poignées, sans caoutchouc, ou éléments issus de l'industrie pétrolière) qu'il serait bon et bien plus sain de réaliser ces dernières en cuir. Matériaux reconnu pour sa durée de vie et son naturel.

Ni une ni deux me voici avec mon couteau en main en train de scruter dans l'atelier quel cuir pourrait bien aller pour mon projet.
Un cuir assez peu souple et bien épais pouvait très bien faire l'affaire. Sa rigidité assurant une tenue de la forme; son épaisseur une grande durée de vie.

Je découpe alors deux rectangles de cuir; de la longueur dont je souhaite les poignées finales.
Rectangles de cuir... De futures poignées de vélo!!

Souhaitant avoir un relief et dessin de poignées de vélo conventionnelle je trempe les peaux et m'attaque à mater le cuir afin d'imprimer dans son épaisseur un quadrillage.
Afin de réaliser le matage je n'ai pris qu'un maillet et une spatule de peintre. Peu reluisant nous en conviendrons, mais faisant bigrement efficacement son travail.
Premier passage au matoir, les formes ne sont pas encore assez visibles.

Matage en quadrillage pour le cuir

Une fois ceci fait, j'ai mis le cuir contre le guidon du vélo, ai réalisé des tracés des parties de cuir se chevauchant et j'ai alors entrepris un affinage de la peau afin de permettre une couture plus propre et discrète.


Une fois ceci réalisé j'ai remis la peau contre le guidon, j'ai plaqué le plus possible et ai enroulé du fil de cuir tout le long de la poignée. Ainsi faisant, le cuir saturé en eau dégorgeait petit à petit prenant alors la forme du guidon avec un effet de relief grâce au fil de cuir tendu et au matage réalisé précédemment.
Cuir pour réaliser une poignée de vélo: matage


Une crainte m'a alors saisi: celle de perdre la forme du matage suite à la tension appliquée sur la peau.
Mais il n'en fut rien comme vous pouvez le voir sur les images.
Poignée de vélo en cuir, cousue main, matage en quadrillage à la main. Le cuir dégorge et sèche sur le guidon pour réaliser une moulure

Une fois le tout bien sec, bien mis en forme, quelques essais ont été réalisés; je parle de sorties en vélo bien sur!
Tout semblant bien en ordre, ne bougeant pas et étant confortable au toucher.
Poignée de vélo en cuir, cousue main, matage en quadrillage à la main. Séchage en cours sur le guidon final

J'ai alors démonté les nouvelles poignées du vélo afin de les terminer: couture, ré-humidification afin de finaliser la mise en tension de la peau, et étanchéification du tout.
Poignée de vélo en cuir, cousue main, matage en quadrillage à la main. Détail du relief et matage

Afin de les coudre, procédé assez difficile étant donné le peu de place disponible pour passer une aiguille conventionnelle, j'ai utilisé des aiguilles dites à matelas, elles forment un arc de cercle et il est aisé de les faire passer dans un endroit étroit et avec peu de liberté de mouvement.
Poignée de vélo en cuir, cousue main, matage en quadrillage à la main. Détails des coutures sur les extrémitées sur ces images


Couture terminée il est temps de remouiller ces poignées et de les mettre en place sur le vélo une avant dernière fois.
Poignée de vélo en cuir, cousue main, matage en quadrillage à la main.
Poignée de vélo en cuir, cousue main, matage en quadrillage à la main.

Une fois sèche elles sont passées dans un mélange d'huile de pépin de raisins, de cire d'abeilles et de térébenthine. Cela leur offrira souplesse et étanchéités et ravivera la couleur noire du cuir choisi, même en cas de pluie ou boue.
Poignée de vélo en cuir, cousue main, matage en quadrillage à la main.

Le résultat? Je suis très content, très heureux du toucher et les poignées tiennent bien à l'usage.

Et depuis? Je cherche de nouvelles idées pour remplacer des éléments périssables habituels de notre vie moderne et consommatrice. Alors certes, le cuir s'abime et se périme avec le temps. Mais cela est bien plus sain, en tout cas, selon moi, comparé à d'autres solutions plus modernes et pas forcément plus naturelles.

Et vous? que faites-vous pour améliorer votre quotidiens? Que réalisez-vous qui vous qualifie de fou auprès de vos amis?

C'est avec une grande hâte que je lirai vos histoires et vos idées. N'hésitez pas à me faire part de vos réalisations en images sur ma page Facebook :) >> Jérémysterium <<